Archives mensuelles : avril 2020

Confinement : s’évader avec Jean Pierre…

Insectes et Araignées

Avant-propos

Cela fait plus d’un mois que nous sommes confinés et le temps se fait bien long.
Nombreux d’entre nous possédons un jardin. Qui sait regarder trouvera dans le plus petit des jardins, un univers fascinant et primitif, une jungle derrière la réalité la plus banale que nous côtoyons tous les jours sans y prêter attention.

Les bébêtes de mon jardin

A la faveur des beaux jours et du temps « disponible » je suis parti à la recherche de mes amis les insectes et de leurs prédateurs les araignées.

Commençons par les plus connues, les Apidés (clic) abeilles et bourdons environ 1000 espèces, d’une taille de 3 à 27 mm.

                   L’Apis Méllifera (clic) notre abeille à miel nidifie dans les cavités des arbres. Largement domestiquée elle vit aussi dans les ruches, nous donnant miel et autres produits.

  Le Bourdon ou Bombus Hortorum (clic) a trouvé, tout comme les abeilles, le chemin vers les Jacinthes de mon jardin.

Les punaises ou Coréidés (clic) elles sont souvent ovoïdes et brun terne, elles consomment bourgeons,  pousses, fruits et graines de leurs plantes-hôtes.

Coreus Marginatus (clic)

Il y a 2000 espèces de Coroidae (clic) leur taille varie de 10 à 18 mm. Certaines grandes espèces émettent une sécrétion à odeur fruitée désagréable par des glandes du thorax en cas de menace.

Les Pentatomes (clic) ou Punaise à bouclier, ont sur le thorax des glandes produisant une substance répulsive suffisamment puissante pour provoquer des maux de tête.

  Palomena Prasina (clic)

C’est le printemps et la période de reproduction, pour les punaises aussi.

       

Celle-ci a décidé de jouer à cache-cache avec le photographe.   

Les mouches (clic)  c’est l’un des groupes les plus importants des insectes, de la famille des Diptères (clic)
Melanostoma (clic)  En passant par notre mouche domestique au moucheron, d’une taille qui va du demi-millimètre jusqu’à 8 cm. 

autres mouches (clic)  

Les Charançons (clic) sont une autre des grandes familles des insectes.  

     
Un Scarabée bleu
(clic) se promène.

 Un insecte non identifié. Je fais appel à qui peut m’aider à son identification.  (clic) ??

Les araignées (clic) aussi sont nombreuses dans un jardin et les différentes espèces ne sont pas moins passionnantes. Elles ont quatre paires de pattes, huit yeux, un corps en deux parties : céphalothorax et abdomen.

Les Aranéides (clic) sont les plus visibles, elles tissent des toiles élaborées, verticales et circulaires et elles se tiennent au centre de la toile en attendant leurs proies. L’Épeire diadème est très commune, sa couleur varie mais on distingue un dessin en forme de croix sur son abdomen.                   Elle tisse sa toile

L’Araniella Cucurbitina (clic) ou araignée courge, la femelle a un abdomen vert vif.

La même avec sa proie.

 A l’affût au centre de sa toile (en contre-jour).

 Les Saltiques, les araignées sauteuses (clic) repèrent leurs proies grâce à leur vue excellente et bondissent dessus.

                      .

Les Thomisidae ou araignées-crabess (clic) doivent leur nom usuel à leur corps trapu et à leur déplacement latéral. Il y a près de 2500 espèces, de 3 à 12 mm.

    La Xysticus cristatus (clic) se tient à l’affût dans les feuilles des buissons presque invisible, sauf celle-ci qui s’est endormie au soleil. 

Ha ! Je l’ai réveillé avec mon appareil photo.

Une autre Thomisidae, ma préférée, la Misumena vatia (clic) une maîtresse du camouflage, elle peut changer de couleur selon la couleur de son environnement (blanche, jaune ou vert pale).

Sur la Thomisidae blanche femelle (clic) il y a deux rayures foncées sur le céphalothorax.

La chenille de la Pyrale (clic) du buis et un cocoon en arrière plan.
Il est déjà trop tard, mon buis est infecté à 90% !  Vivement l’ouverture de la déchèterie, le traitement sera radical…

Les Coccinelles (clic)

       

J’espère que ce petit dossier sur les insectes et les araignées de mon jardin vous a plu et éveillé votre intérêt pour ces petites bêtes.

Je vous propose de vous parler plus précisément de nos amis les coccinelles et de son cycle biologique dans un prochain dossier.

A bientôt.

Jean Pierre Pariset (photos et texte)  France Triffault (mise en page)  

Info :   Bretagne Vivante propose un “Safari des insectes des jardins” (clic) pour aller sur le site.

Confinement : vos photos … la suite

22 avril 2020 – Le confinement vu par Claudine

et par les photographes du club photo
Prises de vue d’Alain, avec  merle (clic) et pinson (clic)

Les fleurs (clic) de Denise

Ciel étoilé (clic) de Gabriel

Mésange Bleue (clic), Charbonnière (clic) de Jean Pierre… et autres

et pour terminer, un petit tour à Tréboul (clic) avec France

publication précédente du 14 avril

La plage du Ris à Douarnenez. Malgré un temps estival pour ce mois d’avril, la brume s’invite en Baie et inspire Marie et Norbert

Monique nous envoie un air de printemps pour égayer un poisson confiné…

                                           

Dans le bois d’Isis à Tréboul, cet arbre extraordinaire a retenu l’attention de Marie-France

~~

Micheline apprivoise Gédéon, “son” Goéland

Kristian nous présente le Port du Rosmeur façon “nature morte”

France sur le marché de Tréboul … un peu maigre, mais il existe !!

France (Texte et mise en page)

Confinement : tu me fais rêver !

L’envahisseur nous perturbe mais notre capacité de résistance et notre optimisme nous laissent entrevoir de beaux jours.

Combien d’entre vous m’ont confié ces derniers jours « la marche, la danse, la piscine,  la peinture, la mosaïque, les cartes, les jeux de mots, de scrabble et d’échecs, le patchwork la broderie et le tricot, le club photo et l’informatique, la couture et la cuisine …. me manquent, certes, mais avant tout ce qui me manque le plus c’est de ne plus rencontrer mes amis ! ».

Pour vous faire patienter et en fouillant dans les archives, je vous offre quelques moments passés au sein de notre Magnolia.

Dans nos activités

A l’occasion de nos animations et voyages

Et surtout continuez à faire de bons gâteaux !

Oui, ce confinement finit par me faire rêver !

Guy Yan  (photos et texte) – France Triffault (mise en page)