Archives mensuelles : octobre 2018

Danse Bretonne : du nouveau pour cette rentrée 2018.

L’atelier « Danses bretonnes » du lundi après-midi continue.
Michelle et Marie-Paule passent la suite à Jean-Philippe accompagné de Jean-Yves en qualité de « support technique ».
Après dix années révolues à la tête de l’atelier « Danses bretonnes », Michelle et Marie-Paule éprouvent le besoin de « souffler ». Tombées toutes petites dans le chaudron des danses traditionnelles, elles n’ont cessé de se perfectionner en participant à de nombreux stages, notamment ceux dispensés au festival de Cornouaille à Quimper, mais aussi à Briec, Penhars et tant d’autres, hauts lieux de la danse traditionnelle. Elles n’ont pas hésité à se rendre dans le nord, notamment à Milizac « le creuset de la danse bretonne » se plaît à dire Michelle.

« Nous avons pris beaucoup de plaisir à transmettre notre savoir ». 

Pro jusqu’au bout des ongles, elles n’ont pas hésité à prolonger d’une année malgré leur lassitude afin que l’atelier ne s’arrête pas. A la recherche de successeurs, elles se sont adressées à  Jean-Philippe Jousse et Jean-Yves  Dagorn.  Aguerris aux danses bretonnes, ils acceptent la proposition.

En adhérant au Magnolia,  Jean-Philippe et Jean-Yves ont pris connaissance de l’atelier de danses bretonnes l’année dernière. Leur gentillesse leur a permis de s’intégrer et d’être particulièrement bien appréciés.

Jean-Philippe est un passionné de danses traditionnelles. Avec seulement 6 années d’apprentissage du côté d’Audierne et de Plouhinec, il possède déjà un répertoire de danses remarquable.

Venant de Fougères en Ille-et-Vilaine, Jean-Yves s’installe pour sa retraite à Goulien. Avec modestie, il dispose d’un sens pédagogique qui lui permet de transmette son savoir avec aisance « Je viens m’amuser et j’apprends pour transmettre. Si les gens sont contents, c’est bien ».

C’est comme cela que  le groupe de danseurs poursuit son apprentissage.

Au nom de tous les danseurs, au nom du Conseil d’administration du Magnolia, nous disons haut et fort :

« Merci  Michelle et Marie-Paule pour tout ce que vous nous avez apporté ».

« Bienvenue  Jean-Philippe et Jean-Yves et soyez remerciés d’avoir accepté de prendre la suite pour le plaisir de tous ».

Guy Yan (photos et texte) – France Triffault pour la mise en page.

La couture, un atelier nouveau qui remporte un succès fou !

Aujourd’hui, 18 septembre 2018, salle Coataner, il est 14h00. Débutantes ou aguerries, 18 personnes se rassemblent pour apprendre et se perfectionner en couture, manuelle et machine. Décoration, retouches, création de vêtements, diverses activités adaptées aux besoins de chacune sont proposées.

Ce nouvel atelier créé par Ghislaine Le Bris remporte un franc succès. En effet, dès la journée organisée par « Le Magnolia », pour recueillir les inscriptions, pas moins de 36 personnes s’inscrivent, dont 13 nouvelles adhésions à l’association. 16 autres personnes toujours en activité, restent frustrées par les horaires de l’après-midi.

Qu’à cela ne tienne, sur demande de Ghislaine le Conseil d’Administration, présidé par Bernard Le Buannec, satisfait la demande en recherchant une salle disponible et des horaires adaptés. Un deuxième atelier par semaine est ainsi organisé dans la salle Jean Turmeau, les jeudis à partir de 19h30. Les séances de travail durent environ 3 heures. 

Après avoir vécu de nombreuses années à Perpignan, Ghislaine rejoint la Bretagne et passe quelques années à  Beg-meil « J’avais besoin de revoir la mer », avant de rejoindre Douarnenez en décembre dernier.
Enfant, elle apprend la couture avec sa grand-mère et sa tante. Cette activité devient une passion et ne cesse de la transmettre.

Le premier atelier d’aujourd’hui permet au groupe de faire connaissance. Ghislaine recueille les idées de chacun et délivre les premiers conseils en besoin de matériels (ciseaux, règle, aiguilles à tête, découvite, fils, etc.). « Dans un premier temps, n’investissez pas cher, il va y avoir de la casse ! ». Comble de chance et coïncidence, un magasin bien connu de Douarnenez propose une promotion sur tout le matériel de couture, y compris sur les machines.

Parmi les adhérents, nous remarquons Vincent qui n’a aucune notion de couture. Adepte du Cosplay (Loisir qui consiste à jouer le rôle de ses personnages en imitant leur costume) vient pour apprendre la réalisation de costumes. En 2016, sur son initiative, Vincent crée à Pluguffan l’association « Jedi de l’Ouest », qui se consacre à l’univers du fantastique et plus particulièrement à la série Star Wars.

L’atelier est à l’œuvre dès la deuxième journée. 


L’atelier organisé en nocturne est aussi à l’œuvre.

Les magazines spécialisés sont intensivement feuilletés. Les machines sont installées et tournent à plein régime. Parfois un aléa se présente comme l’éjection au sol d’une vis pas plus grosse qu’une tête d’épingle. Solidarité oblige pour la retrouver.
Ghislaine a eu vraiment une très bonne idée de proposer ces ateliers de couture. Nous la remercions tous  chaleureusement pour son dévouement à notre association.

 

Guy Yan (photos et texte) – France Triffault pour la mise en page