Archives annuelles : 2017

Téléthon 2017 – Jour J pour Magnolia

 

 Sur les conseils de Renée Scoarnec et Dominique Gourlay, notre stand s’organise pour vendre des articles de décoration de Noël, des ardoises, ainsi que des bois flottés peints, réalisés et créés par les divers ateliers peinture de Magnolia.

 

Nos charmantes vendeuses, mises à l’épreuve du froid tout au long de cette journée, récoltent pas moins de 315 € qui irons directement dans la caisse du Téléthon. Preuve que les œuvres de nos artistes du Magnolia ont été appréciées.


Une somme sensiblement équivalente à l’an dernier (350 €), ce qui est somme toute raisonnable compte tenu de la baisse de fréquentation constatée cette année dans la salle Jules Verne, voire au niveau national, probablement dû à l’actualité du moment avec les obsèques de notre emblématique rockeur et aux conditions météorologiques.

Le Magnolia renforce aussi l’équipe organisatrice « TELETHON – FORCE T » dans la fabrication des crêpes. Selon les organisateurs, 32000 crêpes ont « sauté » sur le billig. La recette a nécessité 700 kg de farine et 340 kg de sucre. Des chiffres à donner le vertige. Bravo à tous ces bénévoles.

Les « plieuses de crêpes » sont à l’ouvrage. Quelle patience !

Le déjeuner permettant de reprendre des forces fût l’occasion d’une bonne partie de rigolade. C’est ça la récompense du bénévole.


N’oublions pas la trentaine de marcheurs qui a bravé la pluie pour la bonne cause qu’est cette journée du Téléthon.

La journée se termine. Les exposants s’affairent à ranger soigneusement leurs toiles, avec encore quelques «clients» qui hésitent encore sur l’achat du dernier instant.

Au nom du Président et de son conseil d’administration du Magnolia, nous vous remercions tous pour cette journée utile aux Familles et chercheurs qui combattent les maladies neuromusculaires.
A titre personnel, j’émets le souhait d’une participation de notre Groupe « Danse bretonne » qui apporterait un air de fête complémentaire dans cette grande salle Jules Verne.

Guy Yan (photos et texte)
France pour la mise en page

“SCRABBLE” mot compte triple chez Magnolia

Impatientes de jouer, pour un rendez-vous fixé à 14h30 dans notre salle Jean Turmeau, les onze participantes de ce mercredi étaient déjà prêtes dès 14h00.

     Le scrabble est un jeu de stratégie
présentant une part de hasard. Le joueur doit chercher à faire des mots qui rapportent des points, ceux-ci ne sont pas forcément les mots les plus longs, sauf bien sûr s’il est possible de placer toutes ses lettres « faire un scrabble ».
   ~                                              La recherche du scrabble doit être prioritaire.

Le Scrabble a été conçu par l’architecte new-yorkais Alfred Mosher Butts (13 avril 1899 – 4 avril 1993). Contraint au chômage par la crise de 1929, il crée en 1931 une première version dénommée « Lexiko », dont le nom, trop proche d’un jeu existant appelé Lexicon, est successivement changé en « Alph », « It », « CrissCrossWords » et finalement « Scrabble ». Son succès arrive en 1952. La version francophone est créée en 1955. La pratique du Scrabble s’organise en clubs puis en fédérations au début des années 1970.

Deux formules de Scrabble sont pratiquées.

  • Le Scrabble « classique » oppose de 2 à 4 joueurs réunis autour d’un même jeu. Cette formule se rencontre généralement pour jouer en famille.
  • Le Scrabble « Duplicate » élimine le hasard lié aux tirages mais également toute forme de stratégie. Il s’agit simplement pour un joueur, seul devant son jeu, de trouver la solution rapportant le plus de points à l’aide d’un tirage donné en un temps donné (de une à trois minutes). Cette forme de jeu, imaginée en 1972 par le Belge Hippolyte Wouters, permet la participation simultanée de plusieurs centaines de joueurs. (source Wikipédia)

Le Scrabble possède sa fédération française (www.ffsc.fr), et son festival de Cannes qui se déroulera prochainement du 20 au 25 février 2018.

C’est la formule « Duplicate » qui est pratiqué chez Magnolia. Bien que tout le monde cherche à faire le meilleur score, Nicole précise que le jeu se déroule sans esprit de « compétition ». Chacun note ses points pour se mesurer ainsi au meilleur score « Le Top » de la partie. « Surtout pas de stress » tient à préciser Monique. « On vient aussi pour dire des bêtises » complète Marie Hélène. En somme, une ambiance bien sympathique.


Sylvie, Annie, Madeleine, …, faisant office « d’arbitre » suivant les rencontres, débutent la partie pour une durée moyenne de 2h00.      


Le premier tirage est généreux : 100% de Scrabble pour les onze participantes.

La concentration est à son comble…

Un après-midi convivial où les participantes aiment à se retrouver.
Avec 25 personnes inscrites cette année, des places sont encore disponibles, alors n’hésitez pas à les rejoindre. Vous passerez à n’en pas douter de très bons moments.
Et n’oubliez pas…. le travail des méninges est excellent pour la santé !!!

Guy Yan (photos et texte)
France pour la mise en page

Une partie de tarot, ça vous dit ?

   Le tarot, qui a été introduit en Europe par les Sarrasins au Xe siècle, est l’ancêtre de tous les jeux de cartes.
Les plus anciennes cartes de tarot connues datent de 1379. Ces cartes, utilisées uniquement pour prédire l’avenir jusqu’à la Renaissance, ont ensuite inspiré le jeu de tarot, dont le succès ne s’est pas démenti depuis plus de cinq siècles.

Le tarot Français composé de 78 cartes dont 21 atouts, est un jeu très populaire, qui permet de passer de bons moments à trois, quatre ou cinq joueurs.  Il est à la fois un jeu individuel et un jeu d’équipe.
Une Fédération Française de Tarot est présente sur le territoire. Pour information, les championnats de France de tarot se déroulent cette année du 1er au 3 décembre à Aix les Bains. 100 équipes s’affronteront pour remporter le titre. (www.fftarot.fr)
Le 11ème « Festival Breiz » s’est déroulé du 28 au 30 juillet dernier à Chartres de Bretagne (www.comite-bretagne-de-tarot.fr)

Les membres de la section « TAROT » de Magnolia se réunissent régulièrement 

  • le mercredi à partir de 20h00 sous la houlette de Jeanine Maguer et de Marie Prévosto, et
  • le jeudi à partir de 14h00 avec Marie Thérèse Peuziat.
    La section compte une vingtaine de joueurs et peut accueillir encore quelques personnes. Elle est exemplaire en termes de mixité.
    La salle Jean Turmeau abrite le Groupe depuis 3 ans.  

« Personnes rencontrées » « Jeu » « Concentration » et « Stratégie » sont les mots utilisés pour décrire la motivation de chacun. Marie Thérèse précise «Nous avons une très bonne ambiance, et puis, on a tous un bon caractère … on sait qui aime gagner ».   « Vénération plus que motivation » précise François.

Dès 14h, les équipes sont formées par un tirage au sort   à l’aide de bouchons en plastiques de couleurs diverses. Original !
Aujourd’hui, 2 tables de 4 joueurs et 2 de 5.

          

Et c’est parti jusqu’à 16h00, parfois 19h00 pour certaines parties acharnées.

                        
Table de 5 joueurs                                                                                    Dubitatif…..
            Joli jeu d’attente.

Visiblement, un Groupe qui prend plaisir à se retrouver.

EH OUI ! LE TAROT CHEZ MAGNOLIA C’EST AUSSI EN NOCTURNE…

Alors que la rue Jean Jaurès est bien déserte, juste quelques lanternes du côté de chez “Tudal” la crêperie bien connue des douarnenistes, les joueurs de tarot du magnolia s’activent rue des Plomarc’h, dans notre salle Jean Turmeau.
Jeanine procède au tirage au sort : ce soir 4 équipes de 4 joueurs au rendez-vous.

 

Quel jeu !
Pour consoler les autres, quelques bonbons seront distribués à la pause ; c’est la tradition…

 

 

Tous ces noctambules se séparent vers 23h30, parfois un peu plus … Une équipe bien sympathique qui entretient l’amitié.

Guy Yan (photos et texte)
France (mise en page et gestion du site internet)

Rando des Korrigans et plus…

      Le patrimoine est au cœur de cette randonnée du 17 novembre 2017 qui emprunte le circuit des Korrigans sur la commune de Beuzec-Cap-Sizun.
Après une halte panoramique sur le sentier du littoral, la pointe du Millier surplombe la baie de Douarnenez.

   La maison-phare qui borde la falaise est propriété de l’État. Elle a été automatisée en 1993. La lanterne se trouve perchée à 34 mètres au-dessus de la mer. Le bâtiment se présente sous la forme d’une tour à demi encastrée dans la maison de gardien.
Nous poursuivons le sentier côtier pour découvrir la vallée verte de Kériolet. L’imagination peut nous porter aisément dans un conte de Perrault. Le moulin à eau (cliquez) construit en 1868, a été restauré en 2008. Le dernier meunier cessa son activité en 1958. La roue lui permet de moudre à nouveau.

A quelques encablures, juste au-dessus du moulin, nous découvrons le menhir couché « Le bateau de Saint Conogan ». La légende dit que la pierre aurait servi de vaisseau à saint Conogan lorsqu’il traversa la Manche afin d’évangéliser la Bretagne.

A travers la lande, nous arrivons devant la chapelle de Saint Conogan édifiée au XVIème siècle, et sa fontaine. 

   

Une allée couverte nous porte à l’époque néolithique avant de nous retrouver face à une horde de Korrigans. Je vous laisse apprécier. 

Ce bel après-midi ensoleillé, sans vent, fut un véritable plaisir, sans oublier les     petites habitudes du Groupe : questions culturelles de Joël et distribution de bonbons par Loïc. 

Guy Yan (photos et texte)

……. avec un aperçu des randonnées du vendredi marche active emmenées par Marie-Claude

vendredi 24 novembre, dans les jolis chemins de la campagne de
Guiler sur Goyen .



vendredi 17 novembre, entre Beuzec Cap Sizun et Lesven, superbe, avec un soleil éblouissant !

Marie-Paule pour les photos
France pour la gestion du site internet

L’Atelier photos

Voilà maintenant un an
que l’atelier photo de l’association fonctionne ! 

Au cours de l’année écoulée notre petit groupe de photographes, le plus souvent profane en technique, s’est beaucoup amélioré et certains aujourd’hui sont des amateurs confirmés.  

Au cours de cette année nous avons effectué plusieurs sorties « prise de vues » afin de mettre en pratique la théorie apprise lors de nos réunions en salle et nous avons visité quelques expositions afin d’affiner l’esprit critique de chacun, notamment

  • la visite de l’exposition de Michel Thersiquel au Port Musée (visite privée et commentée, merci encore au Port Musée) et
  • le déplacement à La Gacilly pour la visite du festival de photo en plein air (35 expos, 320.000 visiteurs en 2017).

Nous repartons pour une nouvelle année avec un effectif qui a plus que doublé et une nouvelle organisation à roder dans les semaines à venir.

Votre animateur photo
Jean-Pierre Pariset

                    A bientôt pour de nouvelles aventures…

Un aperçu des sorties du club

Sortie du club à l’Abbaye de Daoulas (cliquez)
  L’exposition photos sur les chasseurs de miel (cliquez) était un peu décevante,

les tirages étaient passés par le temps, sans légende et le parcours dans le jardin mal défini. L’exposition à fleur de peau (cliquez) était elle très intéressante.

 

30 septembre – au Festival photo de la Gacilly

Sortie au Guilvinec et aux Plomarc’h en juin