Archives mensuelles : septembre 2017

Danse Bretonne, c’est aussi la rentrée !

 Ce lundi 18 septembre 2017, accueillis avec le sourire de Michelle et Marie Paule, les 38 participants du jour s’en donnent à cœur joie pour évoquer les vacances (météo, voyages, petits-enfants, petits bobos …).

Bienvenue aux nouveaux arrivants et revenants…

14h00, place au fest deiz. Un après-midi consacré aux gavottes (des Montagnes, Glazig, Tinduff, de l’Aven), Laridé, Scottish, valse écossaise, et bien d’autres sont menées avec entrain.
Un rappel de quelques pas de danse n’est pas superflu.
Notez bien qu’à partir de lundi prochain, l’apprentissage de nouvelles danses se fera à partir de 13h30.

Et comme à chaque fois, un petit repos de 10 minutes permet aux organismes de reposer les articulations, avant de repartir de plus belle !


Après-midi studieux  

dans la joie et la bonne humeur !!!  

Guy Yan (Photos et texte)
                                                                                                                France 
pour la mise en page
s

Reprise des activités, en commençant par les randos…

…. sur le Presqu’île de Crozon

  Randonnée du 22 septembre 2017 

Pour cette première journée d’automne, nous empruntons le sentier de la Fraternité à partir de Roscanvel en presqu’île de Crozon. Le soleil est généreux et la visibilité est excellente. 33 marcheurs au départ, 33 à l’arrivée,  en partie grâce à la vigilance de Marie Thé (ici avec le gilet jaune) qui veille au grain pour que personne ne s’égare. Nous en profitons pour la remercier.
Notre parcours est bordé de lieux remarquables, pour certain chargés d’histoire.

 

Ici le fort des Capucins    implanté stratégiquement à l’entrée du goulet de Brest. C’est Vauban qui, le premier, a imaginé des plans pour fortifier cet îlot et contrôlant également, vers le sud, toute l’anse de Camaret. Mais il n’eut pas le temps de faire le travail lui-même… C’est en 1848 qu’on attaqua le rocher à la mine pour y faire deux plates-formes, l’une côté goulet pour y placer des canons, et l’autre côté falaise, pour y construire un casernement pour une soixantaine d’hommes, complètement invisible de la mer.
Par la suite, et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les installations évoluèrent ; on construisit une petite usine électrique pour alimenter de puissants projecteurs, on creusa le roc pour y installer un magasin et des canons supplémentaires, on construisit une petite voie ferrée pour l’approvisionnement du fort (un petit wagon montait le long de la falaise)…
Source internet : www.crozon-bretagne.com

A quelques encablures, nous nous arrêtons devant l’entrée d’une ancienne soute à munition utilisée pendant la seconde guerre mondiale.    C’est ici, le 19 septembre 1944, que la résistance de la « Festung Brest » tombait définitivement avec la reddition du général Allemand Hermann Bernhard Ramcke (commandant de la place forte de Brest) au brigadier-général Américain Canham, du 8e régiment d’infanterie, qui recevra sa reddition, devant ses GI’s.
La phrase « These are my credentials » (Voici mes accréditations) fut prononcée et demeure depuis la devise de cette division américaine. Une plaque commémorative est scellée à l’entrée du site.     Source internet : www.ouest-france.fr

France, comme à son habitude, s’est documentée pour enrichir notre culture concernant les sites remarquables que nous rencontrons tout au long de l’année. Tout le monde est attentif.  Joël complète par des questions de culture générale, et ceci avec humour.

 

 

  Parfois quelques rencontres insolites.

 

Selon Joël, le houx en fruits  à cette période est synonyme d’un hiver froid. Prenons nos précautions, nous voilà avertis … Brrrr  

    Guy Yan  (Photos et texte)
France  pour la gestion du site internet

Randonnée du 15 Septembre

Avec leur gentillesse naturelle, France et Alain  nous accueillent pour cette nouvelle année. Après avoir reconnu le parcours, c’est sur le circuit de l’Aber à Tal ar Groas, 5 km à l’est de Crozon, qu’ils guident les 28 participants.
10 km nous attendent.

Sortant de nos voitures, il n’a fallu que quelques centaines de mètres pour être arrosés par un grain généreux !     L’ancien four à chaux de Rozan, construit vers 1840, présente une cheminée de 11 mètres de hauteur avec un diamètre de 9 mètres, ce qui en fait un édifice remarquable en presqu’île avec celui de Roscanvel. Merci aux restaurateurs qui ont remis en état ce site, et surtout la porte ouverte de l’entrée du four qui nous a permis de nous abriter et de laisser passer l’orage….


Nous poursuivons notre sentier pour découvrir un contraste étonnant entre terre et mer. Que la campagne est belle ! Et que dire de ce panorama côtier  

Nous en profitons pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux marcheurs.

Guy Yan  (Photos et texte)
France  pour la gestion du site internet